Appel à communications

Call for papers in English

Démarche qualité et évaluation(s) dans les Centres de Langues

 Appel à communication en français et en anglais

 

Conférenciers invités
Angela Chambers
, Professor of Applied Languages and Director of Centre for Applied Language Studies, University of Limerick, “The language centre as virtual space and physical space: from practice to research”.
Michael Kelly, Professor, Head of Modern Languages and Director of Research in Languages, University of Southampton, “European Language network for quality assurance”
Claire Extramiana, Chargée de mission auprès du délégué général pour la maîtrise de la langue et l'action éducative, Ministère de la Culture et de la Communication, “La génèse du label qualité FLE”.

Les Centres de Langues sont aujourd’hui des entités protéiformes dont les missions sont multiples et variées. Ils tentent de concilier diverses missions de l’enseignement supérieur : la formation en langues, l’ouverture à la culture, la formation d’experts en didactique des langues et ingénierie de la formation, l’internationalisation mais aussi la réduction des inégalités. Ils se trouvent au carrefour de plusieurs logiques, académique, économique et sociale, dont dépend l’évolution des politiques de formations en langues. Quelle forme revêtent les mutations des Centres de Langues à l’heure actuelle ? Quelles sont les conséquences sur les Centres de Langues des politiques actuelles dans le domaine de l’enseignement supérieur ?

Comment décliner le concept de démarche qualité et/ou d’évaluation(s) en rapport avec les Centres de Langues dans l’Enseignement Supérieur? En amont quelles sont les missions précises qui doivent donner lieu à une démarche qualité ou à une évaluation ? Quels moyens peut-on mettre en œuvre pour évaluer les Centres de Langues, leur efficacité, les acteurs qui les font vivre ?

Dans de nombreux domaines, tendre vers l’excellence apparaît comme un objectif à atteindre. L’assurance qualité, anglicisme dérivé de Quality Assurance, consiste en l’aptitude d’une organisation à satisfaire le niveau de qualité souhaité, désiré ou prescrit. Quel sens donner alors à l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur ? Le concept peut inclure le management de la qualité, la démarche qualité, l’évaluation et la garantie de la qualité. Dans l’enseignement supérieur, la notion peut être synonyme de la capacité à remplir une mission prédéterminée, de la possibilité de progression et de transformation, voire de  l'exceptionnel.

Les Centres de Langues n’échappent naturellement pas à la règle, le concept d’évaluation(s) s’impose ipso facto. Cela peut prendre la forme d’une évaluation interne (auto-évaluation) où les acteurs, directement impliqués dans le Centre de Langues (équipe et étudiants), sont parties prenantes dans le processus d’amélioration de la qualité du service rendu à l’étudiant. Les indicateurs d’évaluation des actions mises en place dans le cadre des contrats d’établissement fournissent des pistes ; la perspective souvent quantitative – voire comptable – (nombre de visites, de connections sur l’Espace de Travail Numérique, etc.) qui en découle naturellement est-elle positive pour les Centres de Langues ? Quels sont/seraient les critères à considérer et à mettre en place ? La pertinence des parcours proposés en (semi-) autonomie pour compléter le maillage avec l’offre de formation proposée en LANSAD ? La prise en compte des projets et parcours individuels ? La recherche en didactique des langues et des cultures pourrait-elle aussi être le moteur d’une démarche qualité pour nos Centres de Langues ?

L’évaluation peut également être externe, assurée par l’État ou une agence indépendante. On pourrait concevoir d’attribuer un label qualité et de labéliser les Centres de Langues, comme c’est le cas actuellement avec le Label Qualité FLE. Il paraît intéressant de se poser la question de l’évaluation des étudiants qui viennent travailler en Centres de Langues. Comment valoriser leur investissement ? Comment évaluer leur progrès, faire aboutir leurs stratégies d’acquisition ? Quel type d’évaluation doit-être mis en place dans ce but ? Et si l’évaluation des étudiants et de leurs compétences langagières passaient obligatoirement par une certification ? Quel est le rapport entre évaluation et certification que les Centres de Langues mettent en place ou doivent favoriser ?

 

L’organisation des Centres de Langues et leur pilotage
Comment piloter un Centre de Langues ?
Comment déterminer un cahier des charges efficace pour un Centre de Langues ?
Sur quels critères s’appuyer pour juger de la qualité dans l’apprentissage au sein d’un Centre de Langues ?
Comment communiquer sur le Centre de Langues ?
Comment articuler les activités du Centre de Langues avec les formations des étudiants ? Comment planifier les cours, les ateliers, l’accompagnement des étudiants ?
Comment analyser les besoins des apprenants ? Comment valoriser les apprentissages effectués  ?
Comment organiser l’évaluation d’un Centre de Langues par les apprenants ?

L’espace centre de langues : physique, virtuel, hybride ?
Quelle stratégie, pour quel type de structure ? Quelle définition pour un Centre de Langues ?
Comment traiter la question du temps dans les modalités d’accompagnement, de formation ?
Comment organiser l’espace dans un Centre de Langues ? Quel rôle pour un espace virtuel ? Sur quels supports TIC s’appuyer ?
Comment évaluer nos étudiants dans un centre virtuel, dématérialisé ?

Le nouveau métier de l’enseignant dans un Centre de Langues
Quelles attentes pour le profil d’un enseignant de Centre de Langues ?
Comment accompagner les étudiants ?  Comment organiser des activités d'apprentissage complémentaires aux enseignements en présentiel ? Quelle place pour la langue de spécialité et la langue générale ?
Comment se préparer aux différents rôles de l’enseignant en tant que concepteur, organisateur, facilitateur, interlocuteur privilégié... ?
Comment prendre en compte le travail des étudiants autour du dispositif CRL ou le travail à distance ? Quelle formation tout au long de la vie faut-il concevoir pour le personnel ?

Le nouveau public étudiant
Avec la massification de l’enseignement supérieur, le public étudiant s’est diversifié. Comment adapter le Centre de Langues aux besoins de tous les étudiants, à l’hétérogénéité du public ?
Comment rendre l’apprenant actif dans son apprentissage ?
Comment améliorer les capacités langagières des étudiants en complément de l’offre de formation ? Quelle stratégie pour « former mieux » avec et par les Centres de Langues ?
Quel est le rôle d’un Centre de Langues dans la préparation des étudiants à la mobilité internationale ?

L’évaluation des étudiants
Quelle évaluation du travail étudiant au sein des dispositifs d’accompagnement en langues ?
Comment prendre en compte les carnets de bords et/ou portfolios / projets et parcours individuels dans une évaluation en contrôle continu ?
Comment imaginer un maillage serré et efficace entre les activités proposées en Centres de Langues et l’offre de formation LANSAD ?

La recherche dans les Centres de Langues
Quel type de recherche faut-il privilégier ?
Quel rôle pour la recherche en didactique des langues ?
Quel rôle pour la recherche sur la diversité des publics étudiants ?
Comment concilier recherche et pratique ?

Les certifications
Quelles certifications propose-t-on dans les Centres de Langues ?
Faut-il promouvoir des certifications publiques ou peut-on recourir à des certifications privées ? Quelle incidence peuvent avoir les certifications dans la recherche d’un emploi ou encore sur la formation en amont et les pratiques pédagogiques ? Quel dispositif pédagogique complexe inventer ?

Les influences externes sur la qualité
Quelle est l’influence de l’Europe (Conseil de l’Europe et Union Européenne) et de l’État sur l’évolution des Centres de Langues ?
Comment mettre en place un référentiel pour un Centre de Langues dans l’enseignement supérieur ?

Organisation du congrès
Le congrès se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2014 à Boulogne-sur-Mer (CRL ULCO).
La date limite pour envoyer les propositions (soumises à un comité scientifique) est fixée au 21 octobre 2014. Les propositions (200 mots environ) sont à déposer sur le site du congrès en vous connectant avec votre compte Sciencesconf ou en créant un.

Responsables scientifiques : Imelda Elliott, Emilie Perrichon et Annick Rivens Mompean

Contact pour l’organisation du congrès : Jean-François Brouttier – ranacles2014@univ-littoral.fr

Personnes connectées : 1 Flux RSS